Les blogs de Kris

Reader

Read the latest posts from Les blogs de Kris.

from Holocron: le Blog

#transcription

Bonjour, et bienvenue pour ce tout premier épisode du podcast L'Holocron.

Je suis Kris: passionnée de Star Wars depuis que j'ai vu La Menace Fantôme au cinéma quand j'avais 12 ans. Avant ça, je connaissais un peu car mon frère, un peu plus âgé, regardait en boucle la trilogie originelle. Depuis l'Episode I: totalement accrochée par cet univers. Je ne suis pas experte mais je connais assez bien, surtout les films et les séries TV (live et animées).

Ce podcast: * je veux qu'il soit accessible avec une attention particulière pour les personnes ne connaissant pas ou peu l'univers. Les premiers épisodes serviront de base avant d'approfondir. * ne suivra pas forcément l'actualité brûlante * les épisodes porteront sur un aspect que je veux vous partager à l'instant t : série, BD, jeu de rôle... * format court audio et peut-être vidéo (basique) * plateformes: podcast audio, Peertube (et Youtube?)

Ce titre: un holocron est un réceptable pour des données, créé par un utilisateur de la Force (Sith ou Jedi) et referme un grand nombre d'infos sur des techniques ou des savoirs

Pas de panique: tous ces termes seront expliqués lors du prochain épisode qui portera sur les bases de l'univers Star Wars.

 
Lire la suite...

from mes éKris

Je n'ai jamais envisagé que j'écrirais ce type de message un jour. Comment exprimer une personne en quelques lignes?

Je lis ces hommages mérités, et je ne m'y retrouve pas complètement, comme une dissonance. J'ai rencontré Anne alors que nous avions toutes les deux répondues à la même petite annonce de recrutement de joueureuses pour une table de jdr qui se montait en région parisienne.

Je débutais encore dans le loisir et Anne était cette rôliste expérimentée qui connaissait tellement de choses. Rapidemment, avec nos hôtes J et G, nous avons formé un groupe solide et soudé. Nombreux sont les jeux qui nous ont vus les parcourir. Je me souviendrai de cette campagne à Te Deum pour un massacre, de ce tissu rouge garance, de notre idée d'aller en France alors que nous jouions en Ecosse. Je me souviendrai de cette campagne à Würm, de Trône de Fer, de Château Falkenstein, de Flashing Blades, ... Nous alternions les jeux et les MJ, parfois avec des joueureuses de passage en guests, mais toujours avec le noyau dur, le groupe historique du vendredi soir. Mon disque dur possède encore de nombreux comptes-rendus qu'Anne tapait lors de nos parties.

Anne était toujours prête à tester de nouvelles choses, à partager son enthousiasme et ses conseils, que cela concerne le jdr ou ses nombreux loisirs créatifs ou centre d'intérêts. Je me souviendrai de notre goût partagé pour l'histoire et la musique. Anne était passionnée par la langue française et le choix du mot juste. Je me souviendrai de nos discussions tard le soir alors que nous rentrions de concert dans nos pénates. Nous y “refaisions le match” de la soirée ou de notre vie du moment.

Je me souviendrai de ces instants où nous forgions ces liens si particuliers qui forment l'amitié. Le jeu de rôle n'était jamais loin mais il avait pris une place différente. Au lieu d'être la raison de notre présence, il était l'occasion de nous retrouver et de partager un bon moment, ensemble.

La vie nous a éloignée il y a quelques années mais je garderai le souvenir de tous ces moments partagés où tu étais là.

 
Lire la suite...

from mes éKris

#JDR #Création

J'ai remis ça. Me donner une journée pour créer un jeu. Cette fois, j'ai donné le nom de #PoissonJam au projet vu qu'on était le 1er avril. Parmi les propositions qu'on ma faites, j'ai retenu le thème “le plus gros poisson du monde”.

Et j'ai donc créé Leirville, un jeu dérivé de Firelights où l'on déjoue des complots pour sa Souveraine impatiente.

Il s'agit d'une version solo de mon projet de jeu Le Conseil de l'Ombre, dérivé de Brindlewood Bay. Le monde dans lequel se situe ces deux jeux est Austrand, un monde médiévalisant de mon invention. Malheureusement, je n'ai pas eu le temps de le détailler suffisament, à mon goût, dans Leirville. Je ferai peut-être une version augmentée pour colorer davantage l'univers.

Leirville est basé sur le tarot et chaque carte a un élément d'inspiration (personnage, objet, faction, évènement, lieux). Ca vous rappelle Arcanadrome? C'est normal, je m'en suis directement inspirée. On effectue ensuite un test pour savoir si on obtient des renseignements. Selon le résultat, cela permet de relier cet élément au reste du complot, d'obtenir un indice ou de faire avancer l'horloge de l'impatience de la Souveraine.

De carte en carte, on crée ainsi un schéma du complot jusqu'à atteindre la durée qu'on s'était fixée au départ. Puis on rédige le rapport à la Souveraine et on fait un dernier test pour connaître sa réaction (façon Brindlewood Bay).

 
Lire la suite...

from mes éKris

#Ludéo #JDR

En parallèle des vidéos de Ludéo (que vous pouvez retrouver ici), je vais vous partager quelques réflexions sur les différents jeux présentés. Cela me permettra d'inclure des trucs que le format court ne m'a pas permis de mentionner.

Donc. 36 Minutes. Il me semble normal de commencer par la première vidéo pour un jeu qui était un des premiers pour moi de multiples façons. Un, si ce n'est le, premier jeu solo auquel j'ai joué. Il m'a profondément marquée. Il m'a montrée qu'à partir d'un design somme toute assez simple: un chronomètre et des questions à répondre, on pouvait provoquer des émotions intenses, une expérience marquante.

C'est également un des tous premiers jeux que j'ai achetés sur la plateforme itchio à un moment où je la découvrais. Cette plateforme est importante pour moi. C'est elle qui m'a laissé comprendre que, moi aussi, je pouvais créer des choses et les partager facilement aux autres. Mon premier jeu publié sur cette plateforme, Car nous valons plus que tout l'or du monde, reste une de mes créations préférées.

Depuis que j'ai découvert itchio, j'ai découvert de nouvelles formes de jeu, de nouveaux formats, cela m'a ouvert de nombreux horizons. Et cela a inspiré ma créativité. Même si je diffuse moins de créations désormais, cela reste un des sites que je consulte quotidiennement, que j'explore régulièrement à la recherche du jeu correspondant à mon humeur du moment. Il est rare que je ne trouve pas ce que je cherche. Willie est né de ce plaisir de plonger dans ce maëlstrom de créativité.

 
Lire la suite...

from mes éKris

#JDR #Vidéo

Je me lance dans un nouveau projet: ça s'appelle Ludéo et il s'agit de vidéos très courtes (moins de 30 secondes) de présentation de jeux. C'est un nouveau média pour moi la vidéo car jusqu'à présent je n'ai fait que de l'audio avec mes différents podcasts. C'est donc un défi sympa à relever. A cela s'ajoute la contrainte auto-infligée qui m'oblige à résumer à sa plus simple expression la proposition ludique.

Vous pouvez suivre la chaîne Peertube dédiée à cette adresse (@ludeo@tube.portes-imaginaire.org).

Je me suis jetée à l'eau hier avec une première vidéo sur le jeu 36 minutes de Christine Prevas.

 
Lire la suite...

from mes éKris

#WarBirds #JDR #MaVie

Hier, nous avons joué à The Things She Carried de Wendy Gorman, un jeu de l'anthologie War Birds.

Hier, nous avons fait la connaissance d'Akiko, Toshi et Hana.

Hier, nous avons abordé le thème des camps d'internement aux Etats-Unis pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Akiko, Toshi et Hana vivent à Tacoma, dans l'état de Washington, aux Etats-Unis pendant la Seconde Guerre Mondiale, et forment une famille nippo-américaine constituée d'une grand-mère, une mère et une petite-fille. Akiko est née au Japon, mais sa fille Toshi et sa petite-fille Hana ont toujours vécu aux Etats-Unis et ne sont même jamais allées au Japon. Elles viennent de recevoir l'information que le gouvernement américain va les mettre dans un camp d'internement quelque part en Californie. Elles ont tout juste 24 heures pour fermer leur boutique de tailleur, empaqueter le peu qu'elles peuvent emmener, et vendre le reste. Qu'emmèneront-elles? Que vendront-elles? Que devront-elles laisser derrière elles?

J'étais bien accompagnée dans cette expérience où j'ai tenu le rôle de facilitatrice. Un groupe qui, bien que n'ayant jamais joué ensemble, a rapidement trouvé ses marques et joué en parfaite entente. Les choix cornéliens n'en ont été que plus poignants.

Nous avons eu Akiko, ancrée dans la tradition, qui a eu une vie difficile marquée par la séparation de ses deux fils restés au Japon, la perte de son second mari, père de Toshi. De ce deuxième mariage, on devine qu'il a dû être heureux.

Nous avons eu Toshi, souvent pragmatique mais parfois emportée par ses émotions.

Nous avons eu Hana, qui apporte tant d'émotion dans les choix qu'elle fait et l'attention qu'elle porte aux autres.

Je pourrais vous donner la liste des possessions qu'elles avaient et les choix qu'elles ont dû faire que ça ne retranscrirait pas l'émotion du moment, la création partagée dans l'instant.

De manière générale, un compte-rendu de partie manque souvent de ce qui fait le sel du jdr selon moi: l'alchimie du moment entre les joueuses qui fait d'une “simple” conversation un moment unique de création partagée.

La mécanique de The Things She Carried est d'autant plus efficace qu'elle est simple et élégante. Elle laisse toute sa place à l'intensité du moment, intensité qui peut être modulée facilement selon la manière dont on cadre les scènes (narration à la 1ère ou 3ème personne, intéractions ou pas entre les personnages...).

J'ai vécu une expérience forte et passé une bonne soirée. L'ensemble des participantes est partante pour essayer un autre des jeux de cette anthologie.

Si c'est un thème qui vous intéresse, je ne peux que vous conseiller d'essayer The Things She Carried.

 
Lire la suite...